Quels sont les risques de votre épargne et de vos investissements ?

Épargner de l’argent constitue un besoin fondamental. Les Français sont de véritables champions de l’économie. Ils mettent de côté leur argent ou investissent de différentes manières. Ils ont leurs avantages respectifs, mais les risques sont également réels.

L’immobilier n’est pas un investissement immuable

Bien qu’il soit choisi par 7 Français sur 10, l’immobilier est loin d’être une valeur sûre. En effet, il est possible d’investir sur un bien locatif qui a du mal à être loué. Ainsi, placer de l’argent dans la pierre peut devenir intéressant à condition de remplir de nombreuses exigences. Il faudra notamment un emplacement intéressant. Le cours du mètre carré peut aussi chuter considérablement pour faire oublier tout espoir de plus-value lors de la revente du bien immobilier.

Les risques sont réels pour les comptes bancaires

Placer de l’argent à la banque pour le faire fructifier constitue une solution sage, mais cela comporte tout de même quelques risques. Les institutions financières se servent littéralement des sommes que l’épargnant mette de côté. Ce sont surtout les comptes les plus importants qui vont être ponctionnés sans réel consentement du titulaire. Puis, la faillite d’une banque semble être improbable, mais cela était arrivé en 2008. Ainsi, cela peut aussi venir à tout moment. Au final, les titulaires des comptes vont payer le prix d’un mauvais choix stratégique des dirigeants d’une institution bancaire.

La bourse reste un placement aléatoire

Investir dans la bourse permet de soutenir l’économie nationale. Cependant, cette option financière expose à de nombreux risques. Les fluctuations sont souvent imprévisibles. La moindre crise économique ou sécuritaire peut faire vaciller les entreprises et la consommation. Les actionnaires peuvent perdre leur capital. Dans tous les cas, les analystes rejoignent les Français en disant que la bourse est un placement à haut risque. Quoi qu’il en soit, les pertes sont plus menaçantes que dans l’immobilier ou l’assurance vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *